Projet d’Aménagement et de Développement Durable PADD

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable 

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable prend en compte les servitudes, risques et nuisances du territoire communal.

           ► Les servitudes sont au nombre de six, ce sont :

  1. le Parc naturel régional du Haut-Languedoc.
  2. Natura 2000. La zone bénéficiant d’une protection européenne est le causse de Caucalières-Labruguière.
  3. le Plan Local d’Urbanisme de la Communauté d’Agglomération
  4. l’aérodrome du causse.
  5. le stand de tir de l’armée sur le causse.
  6. le PPRI (Plan de Prévention des Inondations) concernant le bassin du Thoré.

           ► Les risques et nuisances

  1. les mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols.
  2. les eaux pluviales, inondations et coulées de boues.
  3. les risques d’incendie.
  4. les risques technologiques.
  5. les entrées de bourgs.

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable vise à apporter des réponses en terme d’urbanisation future cohérentes avec le territoire et les principes d’équilibre, de diversité et de respect de l’environnement décrites dans la loi Solidarité Renouvellement Urbain et la loi Urbanisme Habitat, R 123-3.

La commune de Payrin-Augmontel veillera, à partir de ce PADD, à affirmer ses disparités urbaines et naturelles en s’articulant autour des 5 orientations générales suivantes :

I – Préservation des espaces sensibles naturels, causse, butte de la Madeleine, espaces agricoles.

II – Prévention et gestion des risques et nuisances.

III – Requalification des espaces urbains, entrées de bourgs, sécurisation des infrastructures et déplacements, reconversion de friches industrielles, amélioration des équipements sociaux-culturels.

IV – Mise en valeur d’un cadre de vie de qualité dans les cœurs de bourgs, en matière d’immobilier et d’environnement.

V – Affirmation de la liaison entre Payrin et Augmontel en renforçant les infrastructures.

I – Préservation des espaces sensibles, mise en valeur des sites naturels

Le causse à Mascarenc

► Conforter les entités environnementales, favoriser des lieux d’accueil et de nature, préserver l’identité de Payrin-Augmontel, promouvoir un cadre de vie agréable, résorber les nuisances paysagères.

► Redécouvrir le vieux chemin de Payrin et d’Augmontel via La Serre, remettre à jour et faire revivre l’ancien chemin, promouvoir des sentiers découvertes des sites archéologiques, des sentiers de VTT et de randonnée.

► Revaloriser l’ancienne Gravière, faire découvrir les berges du Thoré, des lieux de convivialité, d’activités de loisirs et de tourisme. Aménagement de l’Espace Nature Lo Bruguet, chemeins, jeux, tables et bancs

Pêche à l’étang de l’Espace nature

► Maintenir les espaces à vocation et à intérêt agricoles, diversifier les activités. Les agriculteurs auront la possibilité de créer une activité secondaire telle que des activités commerciales ou touristiques (ventes de produits de la ferme, gîtes ruraux…) ou autres activités ludiques (fermes vertes). Les constructions existantes ou commerciales étrangères à l’exploitation agricole ne devront pas avoir d’effets dommageables sur l’exploitation ou l’activité agricole.

II – Prévention des risques et des nuisances

► Prendre en compte les prescriptions, les zones inondables (le PPRI Bassin du Thoré), l’aérodrome, le champ de tir du Causse.

► Gérer les risques

  1. risques naturels, notamment sur les hauteurs de Payrin Nautane, mouvements de terrain, eaux pluviales, incendies. Prévoir un débroussaillement régulier, des bornes à incendie, le nettoyage des fossés, des bassins de retenue d’eau, limiter les constructions sur les hauteurs.
  2. risques technologiques, en limitant les espaces urbains sur la RD 612 (espaces de protection des nuisances contre le bruit, contre les matières dangereuses).

III – Requalification des espaces urbains

► Marquer les entrées de ville, le passage dans une agglomération, promouvoir ces espaces comme une véritable porte d’entrée, sécuriser ces entrées de ville. Nombreux aménagements pour sécuriser les entrées de ville et les voies à circulation dense à Payrin et Augmontel.

Barrières au Groupe scolaire

► Faciliter les déplacements

Chemin piétonnier à Payrin
  1. maîtriser les flux automobiles en adaptant les aménagements routiers aux différents types de circulation, en diminuant les nuisances sonores, en augmentant la sécurité des déplacements, en organisant le stationnement.
  2. promouvoir une offre de transports en communs et conforter les quartiers desservis, en constituant un véritable réseau collectif et cohérent dans le cadre de l’agglomération, en confortant les opérations urbaines et d’aménagement sur des territoires dynamisés par des infrastructures existantes.
  3. concevoir des espaces publics en faveur des cyclistes et des piétons, en développant un réseau cyclable en cohérence avec le schéma de l’agglomération, en accroissant la sécurité du réseau existant, en élargissant les trottoirs, en apportant une signalétique appropriée aux abords des écoles et des intersections.
Mise en sécuriser des accès aux équipements sportifs

Reconvertir les friches industrielles, conforter l’économie en accueillant des projets d’aménagement d’espaces publics ou privés sur des sites abandonnés, centraliser un lieu de culture et de rencontre.

► Conforter les équipements

Vue arrière de la crèche, aménagement de la place
  1. répondre aux besoins (crèche et écoles, centre de loisirs, salle des fêtes). Agrandissement de la crèche multi-accueil
  2. conforter les équipements sportifs, favoriser l’implantation d’un restaurant, créer un cimetière paysager. Création de terrains de football, nouveau cimetière.

IV – Mise en valeur d’un cadre de vie de qualité

► Répondre à la demande immobilière

  1. diversifier l’habitat, en encourageant la construction de petit collectif (grande maison découpée en 2 ou 4 logements destinés à accueillir des jeunes couples), en promouvant les logements sociaux. Réhabilitation du presbytère de Payrin en trois logements sociaux avec la société HLM des Maisons Claires).
Ancien presbytère de Payrin, aménagé en trois logements locatifs

2. favoriser la mixité de la population, en répondant aux besoins des jeunes ménages, en encourageant le développement du locatif.

Développement du locatif : Le bâtiment du presbytère est une ancienne et belle bâtisse transformée en trois logements locatifs gérés par la Mairie.

► Conforter un développement de qualité environnemental

  1. à l’échelle de la commune, par le maillage d’un réseau vert, par la mise en valeur paysagère, par la réductions des nuisances paysagères.
  2. à l’échelle du quartier, en préservant l’environnement des sites, en préservant la vie de quartier, en aménageant des espaces conviviaux de rencontres, en promouvant des espaces de circulation piétonnière sécurisés, en rapprochant les services. Réhabilitation du quartier ancien du Mas du Boulanger.
  3. à l’échelle du bâtiment, en liant aux logements des normes HQE (Haute Qualité  Environnementale) d’ économie d’énergie et des normes architecturales et paysagères en cohérence avec le territoire. C’est la Société Midi Pyrénées SA de la Vallée du Thoré qui a construit et qui gère six logements individuels, Rue de l’Embarrade. 

V – Affirmation de la liaison de Payrin et Augmontel

► Affirmer les pôles d’Augmontel et de Payrin

  1. encourager la construction dans les zones vides et dans de grandes unités foncières ceinturées par l’habitat, La Trémoulède, La Salvetat
  2. ouvrir l’urbanisation sur Augmontel
  3. se référer au nouveau schéma d’assainissement.

► Structurer de nouveaux quartiers de vie

  1. favoriser l’habitat de quartier
  2. développer des espaces d’agréments
  3. proposer un schéma d’aménagement pour relier les entités urbaines, protéger l’habitat du bruit de la RD 612, insérer le projet dans une logique de requalification globale du paysage, architectural et des réseaux urbains.

► Créer et renforcer les infrastructures à partir d’un réseau cohérent

  1. améliorer la circulation et la sécurisation de la RD 612
  2. mettre en valeur la liaison paysagère et naturelle existante
  3. valoriser le réseau cyclable.

 Les photos illustrent quelques uns des aménagements faits depuis la mise en oeuvre du PLU et PADD